Lourdes Grobet

Contenu

Lourdes Grobet

Mexique

Née à Mexico en 1940, Lourdes Grobet y vit et travaille. Ses œuvres font partie des collections du Photography Museum de San Francisco et du Cultural Institut de Mexico City, entre autres. Elles ont été exposées dans de nombreuses expositions à travers le monde entier et récompensées à plusieurs reprises. Avec sa série Luchadores, l’une des plus connues à l’international, consacrée à la vie de famille des catcheurs masqués mexicains, elle est entrée dans les collections du musée du quai Branly. Elle fut lauréate des Résidences de Photoquai en 2008, pour un projet qui l’a menée en Alaska.

Lien

Équilibre et résistance

Résidences photographiques 2008

Lourdes Grobet a réalisé des œuvres extrêmement différentes depuis ses débuts dans les années 1970. En utilisant des médias très diversifiés, elle renouvelle sans cesse les conditions de la pratique photographique et dénonce ainsi le manque de souplesse de la photographie traditionnelle dans son pays. Elle crée une nouvelle forme de documentarisme iconographique mexicain en photographiant des « milieux » pour lesquels elle ressent une affinité. Pour le projet présenté au musée du quai Branly - Jacques Chirac dans le cadre des résidences d’artiste 2008, l’artiste s’est intéressée à la représentation de la notion du passage est/ouest entre l’Amérique et l’Asie. Elle a notamment effectué la traversée du détroit de Béring en réalisant des prises de vue photographiques et vidéo et recueilli des données satellitaires sur cette zone. Le travail né à l’issu de ce périple tient à la fois de la performance et de l’installation et utilise des vidéos et des images photographiques et questionne les notions de frontières et de flux migratoire.

La série photographique intituléeEast/Westest composée de 72 photographies montées en 36 diptyques. Lourdes Grobet y confronte les images de lieux différents dans un jeu formel de télescopages et de rapprochements : Michoacan et l’Acropole, les Iles Diomède et Pékin, Oaxaca et Pingyao. Elle y questionne l’usage de l’expression « culture occidentale eurocentrée en soulignant que l’occident de l’Amérique n’est autre que l’Asie. La vidéo Fluxus, destinée à être projetée au sol, évoque ensplit screen (sur différents écrans divisés) les courants marins et humains qui caractérisent cette zone du globe. La vidéo Frontiersdessine l’inquiétant paysage polaire autour des iles Diomède, frontière invisible entre la Sibérie et l’Alaska.

Série réalisée en 2008.