Le 06 nov. 2019

Que reste-t-il de l'universel ?

Par Elisabeth Roudinesco

L’invention du futur questionne le monde d’aujourd’hui pour mieux appréhender celui de demain. Au programme confrontation entre philosophie et poésie, questionnements sur l’universalité et nouveaux paradigmes avec l’anthropologie anarchiste.

Que reste-t-il de l'universel ?

Depuis la grande querelle des Universaux au XIIème siècle, qui opposait les nominalistes aux réalistes, le débat sur l’universel s’est poursuivi de plusieurs manières, au point qu’une guerre perpétuelle semble désormais opposer les tenants de l’universalisme aux adeptes du particularisme.  On appelle universel ce qui caractérise en soi le genre humain : « l’autre ne peut être que moi-même ».  Mais on peut objecter à cette affirmation qu’elle nie l’existence de tout ce qui est différent de soi : la culture, la religion, les manières de vivre et de penser, etc. D’où l’accusation selon laquelle les universalistes ne seraient que les agents d’un impérialisme abstrait ayant pour but de réduire à néant toute forme d’altérité : les prétendus « civilisés » contre les supposés « sauvages ». L’ennui c’est que les idéologues de la suprématie des différences ne sont pas moins impérialistes que les universalistes quand ils définissent le genre humain comme la somme de ses particularismes. Il est tout aussi dangereux, en effet, de nier l’universel du genre humain que de réduire l’homme à l’étroitesse de ses différences. D’un côté comme de l’autre, un tel clivage est source de dérives identitaires. Comment résoudre ce conflit ? Tel sera le thème de cette conférence.

 

 

Elisabeth Roudinesco

Née à Paris en 1944, Élisabeth Roudinesco est docteur ès lettres et historienne, chercheur associé (HDR) au département d’histoire de l’Université de Paris VII où elle dirige des thèses depuis 1991. Son séminaire sur l’histoire de la psychanalyse est rattaché au département d’histoire de l’École normale supérieure. Élisabeth Roudinesco a été membre de l’École freudienne de Paris fondée par Jacques Lacan entre 1969 à 1981, où elle a reçu sa formation psychanalytique.


Elle a publié des dizaines d’articles et de conférences, ainsi qu’une vingtaine d’ouvrages traduits dans le monde entier. Parmi eux, on compte notamment une Histoire de la psychanalyse en France (vol.1 1982, vol. 2.1986), une biographie de Jacques Lacan et un Dictionnaire de la psychanalyse avec Michel Plon  (1997). Élisabeth Roudinesco est par ailleurs présidente de la Société internationale d’histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse (SIHPP), membre du comité scientifique des revues History of Psychiatry et Cliniques méditerranéennes. En 2014, elle a publié une biographie de Sigmund Freud, la première par un auteur français : Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre (Seuil), et en 2017 un Dictionnaire amoureux de la psychanalyse (Plon/Seuil).

  • Categorie : Université populaire
  • Cycle : L'invention du futur

  • Durée :  01:30
  • Lieu :   Théâtre Claude Lévi-Strauss
  • Dates :
    Le mercredi 06 novembre 2019 de 18:30 à 20:00
  • Accessibilité :
    • Handicap moteur
  • Public :   Tous publics
  • Gratuit (dans la limite des places disponibles)

En partenariat avec