Fondation Gandur pour l'Art

Contenu

Fondation Gandur pour l’Art

La Fondation Gandur pour l’Art a été créée en 2010 par le collectionneur et entrepreneur suisse Jean Claude Gandur, avec comme mission de préserver, enrichir et exposer ses collections d’art. Basée en Suisse et reconnue d’utilité publique, elle a pour vocation la mise à disposition de ses œuvres auprès d’institutions muséales, du monde académique et du grand public.

S’appuyant sur la conviction de son fondateur que la culture doit être accessible à tous, la Fondation encourage l’accès à l'art à travers des expositions temporaires, des prêts d’œuvres, la mise en ligne de ses collections et la publication de catalogues de référence. Elle a également développé des partenariats avec des institutions comme le Musée national centre d’art Reina Sofía à Madrid (Espagne), le musée des Beaux-arts de Dijon ou encore les Musées de Chaumont en Haute-Marne.

Les collections de la Fondation réunissent les mondes antique et moderne, de l’ère des pharaons du quatrième millénaire avant J.-C. jusqu’à la fin du 20e siècle, à travers cinq grands domaines :

·    L’archéologie : plus de 1’200 pièces d’art égyptien, romain, grec et proche-oriental qui témoignent des nombreuses facettes des civilisations auxquelles elles appartiennent ;
·    Les beaux-arts : près de 1’000 œuvres d’art moderne et contemporain, composées essentiellement de peintures européennes d’après-guerre regroupant la seconde école de Paris (1945-1962), le mouvement CoBrA, la figuration narrative, le Nouveau Réalisme et Supports/Surfaces ;
·    Les arts décoratifs : un ensemble de près de 400 pièces incluant sculptures, meubles et objets d’art du 12e au 18e siècle ;
·    L’ethnologie : plus de 400 objets en lien avec les pratiques religieuses d’Amérique latine et d’Océanie.
·    L’art contemporain africain et de la diaspora : plus de 200 œuvres d’artistes qui entretiennent des liens forts avec le continent africain et son histoire, du Maghreb à l’Afrique australe.

Depuis 2013, la Fondation est membre du Conseil international des musées (ICOM). Cela inclut le respect des notions de propriété légitime, de provenance, de documentation et d’accessibilité. Depuis 2019, elle est également membre de l’Association des musées suisses (AMS).

La préservation du patrimoine, une valeur partagée avec le musée du quai Branly – Jacques Chirac

En soutenant la campagne de conservation-restauration de 130 instruments de musique de l’extraordinaire collection du musée, la Fondation Gandur pour l’Art est en parfaite cohérence avec sa mission et les préoccupations de son fondateur Jean Claude Gandur. Son intérêt croissant pour l’ethnologie a donné lieu à la constitution d’une collection qui fait écho à celle du musée du quai Branly, mais c’est avant tout dans leurs valeurs fondamentales que les deux institutions se retrouvent.

Jean Claude Gandur considère le patrimoine culturel comme un bien universel, un outil de dialogue entre les cultures et d’intégration sociale qui doit être protégé afin d’être transmis aux générations suivantes. Pour cela, cet héritage doit être préservé, conservé, documenté mais avant tout partagé et mis à la disposition du plus grand nombre. La Fondation Gandur pour l’Art et ses conservateurs, comme ceux du musée du quai Branly, œuvrent tous les jours dans ce sens.